MICHEL Louis, Antoine, dit BONTEMPS Louis (du nom de sa femme)

Né à Nîmes (Gard) le 29 septembre 1823 ; mort le 5 janvier 1885 ; dessinateur sur châles ; partisan de la Commune et, plus tard, de tendance anarchiste.

Pendant l’insurrection, Et. Bozier, Davoust, Faillet, François, Joignaux, B. Lecamp, E. Léger, Éloi Leseure, Masson, Michel, Jules Sassin et Sévin composèrent le comité d’initiative du XVIIe arr. de Paris qui patronna les candidatures de A. Combault et A. Dupont aux élections du 26 mars 1871, parce que ces deux noms résumaient « le mieux l’idée de la Révolution Communale » (cf. Murailles... 1871, op. cit., p. 105). Combault appartenait à l’Internationale. Il ne fut élu ni le 26 mars ni le 16 avril. A. Dupont fut élu membre de la Commune le 16 avril.
Pendant la Commune, Michel appartint à la commission municipale du XVIIe arr. — voir Bonnefond P. — et, plus spécialement, exerça les fonctions de chef de la sûreté municipale de son arr.

Il put s’enfuir et fut condamné par contumace, le 25 septembre 1872, par le 7e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; il serait rentré en France en octobre 1877, mais on signala sa présence à Londres en 1879. Amnistié le 29 mai 1879, revenu en France, il était en 1882 membre du conseil d’administration du Prolétaire, trésorier du Centre républicain socialiste du Gard (à Paris) et on le dit « anarchiste », membre du groupe « l’Aiguille ». Le 6 juin 1883, il proposait au groupe socialiste du Gard d’envoyer 20 f au Prolétaire ; le 30 avril 1884, il servait d’assesseur lors d’une réunion organisée par le comité électoral du Parti ouvrier pour les Ier et IIe arr. Trois ans après sa mort, le 26 décembre 1887, un rapport de police le signalait encore dans les groupes anarchistes.

Il était marié, père d’un enfant en 1872, de deux enfants en 1881.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75982, notice MICHEL Louis, Antoine, dit BONTEMPS Louis (du nom de sa femme), version mise en ligne le 18 janvier 2010, dernière modification le 4 février 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 7e conseil (n° 600). — Arch. PPo., Ba/1183.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément