STOECKER Walter. Pseudonymes : MESSER, SANTIAGO (DBK)

Par Brigitte Studer

Né le 9 avril 1891 à Cologne (Allemagne) et mort le 10 mars 1939 du typhus à Buchenwald ; d’abord socialiste, puis partisan de l’adhésion à la IIIe Internationale en tant que porte-parole des « indépendants de gauche », Stoecker participa à plusieurs congrès mondiaux à Moscou et devint membre du secrétariat du Comité exécutif de l’Internationale communiste en 1922 ; servit d’émissaire lors de plusieurs missions : en 1926 en Suisse et en 1931 en Espagne.

Fils d’un ingénieur, mais n’ayant pas pu, lui-même, pour raisons financières, préparer un baccalauréat, Stoecker fit un apprentissage de commerce dès 1908, tout en suivant des cours du soir et étudia surtout par lui-même. L’année suivante il adhéra au Parti socialiste allemand et travailla dès lors comme journaliste. En 1917 il rejoignit les Socialistes indépendants (USPD) ; en 1918 il fit partie du Comité d’action des ouvriers et soldats de Cologne (Kölner Arbeiter und Soldatenrat). En 1919 il fut coopté en tant que secrétaire du comité central de l’USPD. Il était marié.

Partisan de l’adhésion à l’Internationale communiste, Stoecker assista à Moscou à son congrès fondateur ainsi qu’au IIe congrès. Il exerça dès lors différentes fonctions pour le Komintern comme pour le Parti communiste allemand. Il siégea notamment à la centrale du Parti en 1920-1921 et 1923-1924 et, à partir de 1927, au comité central. Il exerça surtout des mandats parlementaires : de 1924 à 1929 il présida la fraction communiste au Reichstag et de 1929 à 1931 il en fut le secrétaire. Il fut arrêté la nuit de l’incendie du Reichstag et passa les dernières années de sa vie dans plusieurs camps de concentration.
Au sein du Komintern, Walter Stoecker devint membre du secrétariat du Comité exécutif en 1922 et assista à son 7e plénum élargi en 1926 en tant que délégué de son parti. En 1928, il participa au VIe congrès mondial et y intervint. De 1928 et jusqu’à son arrestation il présida l’Association des Amis de l’URSS. À ce titre, il participa au congrès international contre la guerre se tenant à Amsterdam les 27, 28 et 29 août 1932. Il collabora également au Bureau pour l’Europe occidentale du Komintern (WEB) installé à Berlin et fut chargé de plusieurs missions pour le Komintern. En 1926, il fut notamment délégué en Suisse. En 1931 il fut envoyé par le Komintern en Espagne, en commun avec Jules Humbert-Drozet le Polonais Leon Purman. Il était responsable de cette mission.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76058, notice STOECKER Walter. Pseudonymes : MESSER, SANTIAGO (DBK) par Brigitte Studer, version mise en ligne le 27 janvier 2010, dernière modification le 24 août 2010.

Par Brigitte Studer

SOURCES : RGASPI, 495 165, n° 321. — P. Broué, Histoire de l’Internationale communiste, op. cit., p. 1089. — Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international. L’Allemagne, op. cit., p. 461. — J. Humbert-Droz, De Lénine à Staline. Dix ans au service de l’Internationale communiste. Mémoires, vol. II, Neuchâtel, À la Baconnière, 1971, p. 454. — BDC, op. cit., p. 448-449. — P. Stettler, Die Kommunistische Partei der Schweiz (1921-1931), Berne, Francke, 1980, p. 158.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément