POTOSNIAK Marthe

Née le 11 juin 1884 (n.c.e.c.) à Paris (IVe arr.) ; dirigeante communiste de la région parisienne.

Marthe Potosniak assista au IIe congrès de la CGTU (Bourges, novembre 1923). Elle suivit en 1924 les cours de l’École léniniste de Bobigny (Seine). Devenue en 1925 secrétaire du 2e rayon communiste (XIe et XXe arr., Bagnolet, Montreuil) elle conserva cette fonction au moins jusqu’en 1932.

Sa fille Marguerite représenta la section étrangère (ou commission centrale des travailleurs immigrés) à la commission Agit-Prop en 1926. En 1927, elle siégeait au comité régional de la 4e Entente des Jeunesses communistes.

Marthe Potosniak fut interpellée le 24 mars 1929 lors de la conférence de la Région parisienne du Parti communiste tenue salle Reflut à Clichy (Seine). Alors permanente au Parti communiste, elle demeurait dans le XIIIe arr. de Paris. Voir Maurice Ancelle.

À la réunion du Comité central du 26-28 août 1931, Maurice Thorez critiqua l’intervention de Marthe Potosniak qui n’avait rien dit sur « la rupture avec une véritable politique de masse » et « le régime intérieur dans les cellules du 2e rayon ». En 1932, elle conservait cependant sa fonction de secrétaire du 2e rayon et participa à la manifestation contre la guerre impérialiste devant la mairie du XXe arr.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76082, notice POTOSNIAK Marthe, version mise en ligne le 3 février 2010, dernière modification le 3 février 2010.

SOURCES : RGASPI, 495 270 4926. — Arch. PPo. F7/13119, 13127. — Arch. PPo 393. — Danielle Tartakowski, Les premiers communistes, op. cit. — Cl. Kroviarski, op. cit. Le Bulletin de l’entente, 1er août 1927. — L’Humanité, 3 octobre 1931. — L’Ouvrière, 24 avril 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément