BRICOUT Fernand, Cyrille, Émile

Par Jean-Pierre Besse

Né le 18 mai 1910 à Gennevilliers (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 23 juin 1971 à Brignoles (Var) ; représentant de commerce ; militant communiste et résistant en Haute-Vienne ; interrégional FTP ; membre du CDL ; secrétaire régional du PC en 1945.

Fernand Bricout
Fernand Bricout
Communiqué par Xavier Laroudie

Fils d’un électricien et d’une confectionneuse, représentant de commerce, démobilisé le 14 juillet 1940 dans le Lot, recherché par la police parisienne en août 1940, Fernand Bricout se réfugia en Charente à Saulgond où il travailla comme charron à partir de septembre 1940

En 1941, il participa à l’organisation du Front national en Haute-Vienne sous la responsabilité de « Léon », Alphonse Denis*. Il fut responsable de l’organisation des maquis en Haute Vienne, Vienne et Charente « libre » de 1942 à septembre 1943.

Il devint responsable régional FTP de Charente de septembre 1943 à aout 1944 sous la responsabilité de Rivière (Godefroy*). Une source signale qu’il fut aussi interrégional des FTP dans le Limousin, il semble bien que ce soit en tant que responsable des maquis à partir d’octobre 1943. Il avait alors le pseudo de Gustave après avoir adopté celui de René.

Il quitta l’organisation militaire le 3 septembre 1944 après la libération d’Angoulême et rejoignit la Haute-Vienne où il fut le représentant du Parti communiste au comité départemental de libération et en assura le secrétariat général puis la vice présidence.

Il aurait été à la même époque secrétaire régional du Parti communiste.

Homologué commandant FFI, il obtint la Croix de guerre avec étoile d’argent en septembre 1946. Une coupure de presse de 1946 conservée dans son dossier au Bureau résistance, le présentait comme président des Amicales du parti ouvrier français ( ?)
Il était domicilié en 1953 à Saint Junien.

Il s’était marié le 25 avril 1929 à Gennevilliers et le 24 décembre 1946 à Saint-Junien. Ce dernier mariage fut dissout en juin 1954 par décision du tribunal civil de Rochechouart.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76142, notice BRICOUT Fernand, Cyrille, Émile par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 31 janvier 2010, dernière modification le 14 février 2010.

Par Jean-Pierre Besse

Fernand Bricout
Fernand Bricout
Communiqué par Xavier Laroudie

SOURCES : DIMI-SHD, Bureau Résistance, dossier 16 P 90651.— Presse locale. — État civil de Gennevilliers.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément