JUST Jacques [Loire]

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Michel Steiner

Né le 9 juin 1910 à Terrenoire (Loire), mort le 23 mai 1956 à Saint-Étienne ; militant des Jeunesses communistes de la Loire ; déporté.

Fils d’un mineur, Jacques Just se maria à Saint-Étienne en 1936. Il faisait partie d’un groupe de jeunes communistes qui diffusaient des tracts clandestins dans l’automne 1940. Arrêté le 8 décembre, une autre source donne le 13 novembre, et traduit devant le tribunal militaire de Clermont Ferrand, il fut condamné le 27 juin 1941 à quatre ans de prison, 100 francs d’amende et dix ans de privation de ses droits civils et civiques. Interné successivement à Bergerac (Dordogne), Mansac, Saint-Sulpice avant d’être, le 30 juillet 1944, déporté à Buchenwald au départ de Toulouse.

Il revint des camps, se remaria en 1952 mais mourut jeune en 1956.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76144, notice JUST Jacques [Loire] par Jean-Pierre Besse, Jean-Michel Steiner , version mise en ligne le 31 janvier 2010, dernière modification le 4 septembre 2011.

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Michel Steiner

SOURCES : Archives de la justice militaire au Blanc, registre du tribunal militaire de Clermont-Ferrand.— La Fondation pour la Mémoire de la déportation, Le livre mémorial...op.cit.. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément