POIRIER Louis, Eugène

Cheminot ; syndicaliste CGTU du Rhône.

Mécanicien de route au dépôt Lyon-Vaise (Rhône), Louis Poirier fut, pendant cinq ans, secrétaire général de l’Union PLM unitaire. Se confond-il avec un Poirier, secrétaire de l’Union des syndicats du PLM lors des grèves de février 1920 ? L’Union regroupait alors 125 syndicats et 22 668 syndiqués. En 1927, Poirier ne sollicita pas le renouvellement de son mandat. Un Louis Poirier, né le 28 juillet 1882 à Crissey (Indre-et-Loire), cheminot, assista au IVe congrès de la CGTU tenu à Bordeaux les 19-24 septembre 1927. Il mourut le 20 juin 1966 à Chalon-sur-Saône. S’agit-il du même militant ?
Au début des années 1930, Poirier était secrétaire du secteur syndical des cheminots de Lyon de la CGTU. Il prit sa retraite le 1er août 1932. Le Parti communiste l’avait présenté aux élections législatives dans la XIe circonscription de Lyon en 1928 (3 528 voix au 1er tour, 1 933 au second, sur 29 929 inscrits) puis en 1932 (1720 et 573 voix sur 30 514 inscrits).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7639, notice POIRIER Louis, Eugène, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 avril 2012.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13663, 13669, 13686. — Arch. PPo. 308. — Arch. Dép. Gironde, 1 M 577. — Procès-verbaux du syndicat d’Oullins déposés à la région Rhône-Alpes CGT. — L’Éclaireur de l’Ain, 31 juillet 1932. — Annie Kriegel, Aux origines du communisme français, Paris, Mouton, 1964. — DBMOF, tome 39, p. 82.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément