LEMMENS August

Par Étienne Verhoeyen

Né le 28 février 1873 à Anvers (Belgique) ; ouvrier d’usine, membre du PCB/VKP et participant à l’assistance et l’hébergement de réfugiés communistes allemands.

Bien qu’aucun document probant ne l’atteste, il existe de sérieuses indications pour dire que Lemmens faisait partie d’un appareil clandestin, non seulement du PCB mais sans doute aussi de l’IC ou de l’OMS.

En 1935, il hébergea trois communistes allemands réfugiés (Hermann Knüfken, Valentin Siebert et Paul Dix) dont Knüfken et Siebert qui jouèrent un rôle important dans l’IMD. Lemmens était dans les années suivantes en rapport avec Schaap (adjoint de Wollweber) qu’il hébergea lors de ces déplacements à Anvers pour y contacter le ‘groupe Wollweber’local. En 1939, il logea le communiste allemand Richard Pilz, revenu d’Espagne et du camp de Saint-Cyprien. Lemmens avait très probablement aussi recueilli Gerhard Kratzat de l’IMD après son retour d’Espagne et de France. Kratzat et Pilz étaient en contact épistolaire lorsque Pilz est déjà rentré en Belgique. Après l’arrestation de Kratzat à Anvers, le 2 janvier 1940, la police judiciaire découvrit chez Lemmens une douzaine de photos d’anciens combattants d’Espagne, notamment des volontaires américains, qu’il avait hébergés également. À noter que Kratzat était chargé du rapatriement des combattants anglophones. Lemmens était également en rapport avec Wilfried Wouters, dirigeant du ‘groupe Wollweber’ anversois et gardait chez lui en 1939, pendant un certain temps, des explosifs destinés au groupe.

Lemmens déclara après la guerre qu’avant le 10 mai 1940 il faisait partie, à Anvers, d’un groupe chargé de la mise en place d’une structure clandestine de résistance en vue d’une future guerre, avec René Dillen, Lenaerts et [Jef Van Extergem>76095]. Il pourrait s’agir des projets du PCB de faire ‘plonger’un certain nombre de responsables pour éviter leur arrestation. La maison qu’habitait Lemmens, Dambruggestraat 75, avait cette heureuse particularité qu’elle disposait d’une sortie arrière, donnant dans la rue Van Schoonhoven, tout près du local du VKP anversois place De Coninck 19.

Lemmens fut arrêté le 6 décembre 1940, comme la plupart des membres du ‘groupe Wollweber’ Il ne fut pas poursuivi et resta placé en Schutzhaft le 20 janvier 1941. Il fut libéré le 18 octobre 1941.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76442, notice LEMMENS August par Étienne Verhoeyen, version mise en ligne le 26 février 2010, dernière modification le 19 octobre 2020.

Par Étienne Verhoeyen

SOURCES : Administration des Victimes de la Guerre, dossier Lemmens. — Bundesarchiv Berlin, Z/C 20, vol. 8 (déclarations de Paul Dix). — Archives du Royaume Beveren, PK Antwerpen 2001 C, dossier no. 2420 (Lemmens).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément