GUENIN Henri, René [Pseudonyme RIEMBAULT]

Par Pierre Lévêque

Né le 31 mars 1884 à Bussy-le-Grand, canton de Venarey-les-Laumes (Côte-d’Or), mort le 6 avril 1968 à Semur-en-Auxois (Côte-d’Or) ; instituteur ; militant socialiste SFIO de la Côte-d’Or, conseiller d’arrondissement de Dijon-Sud (1935-1940), maire de Venarey-les-Laumes (1945-1953), conseiller de la République (1946-1948).

Fils d’un maréchal-ferrant rural, Henri Guenin fut élève de l’École normale d’instituteurs de Dijon (Côte-d’Or) puis fut nommé instituteur, d’abord à Étormay, dans le Châtillonnais, où il fonda en 1908, une section socialiste, sans doute le premier groupe socialiste purement rural en Côte-d’Or hors de la Côte viticole et il réussit à faire élire des conseillers municipaux socialistes. Il en fut de même dans le petit village de Panges où il fut nommé en 1909. Il poursuivit ses études à la Faculté des lettres de Dijon et était titulaire de trois certificats d’études supérieures, histoire, littérature et géographie. Il écrivit avant 1914 de nombreux articles dans Le Rappel des travailleurs, puis dans Le Rappel socialiste, en particulier sur les questions paysannes ou l’histoire régionale, le plus souvent sous le pseudonyme de " Riembault " et il collabora à la préparation de l’étude d’Alphonse Mairey sur Les campagnes de la Côte-d’Or et le socialisme. Plus tard, il collabora à La Semaine républicaine, puis à La Bourgogne républicaine.
Guenin se maria en septembre 1907 à Venarey-les-Laumes avec une ouvrière en robes.
Mobilisé en 1914, Guenin le demeura durant toute la guerre puis fut nommé à Dijon en 1922. Étudiant libre à la Faculté des lettres, il fut notamment l’élève de Mathiez. Il devint secrétaire de la section du Parti socialiste SFIO de Dijon en 1934. Il collabora alors activement au Socialiste côte-d’orien et fut candidat aux élections législatives en 1928, 1932 et 1936 dans la 2e circonscription de Dijon, recueillant 2 450 voix, puis 2 798, enfin 3 748, distancé de 338 suffrages par le candidat du parti agraire.
À plusieurs reprises, Guenin fut également candidat au conseil général dans le canton de Dijon-Nord en octobre 1928, à Mirebeau en octobre 1931, à Dijon-Sud au conseil d’arrondissement en octobre 1934. Conseiller d’arrondissement en 1935, il a été candidat à une élection cantonale complémentaire fin 1938 ou début 1939 à Auxonne. Il se présenta encore à l’élection sénatoriale partielle du 16 février 1936, où il obtint 167 suffrages et aux élections sénatoriales de 1938.
Guenin participa à de très nombreuses réunions publiques, accomplissant souvent à bicyclette ses campagnes électorales. Délégué titulaire au conseil national pour la Côte-d’Or de 1934 à 1939, il fut secrétaire de la Fédération socialiste SFIO en 1938 et 1939.
Guenin fut directeur d’école jusqu’à sa retraite en 1940.
À la Libération, Guenin, fondateur du Comité de Libération cantonal de Venarey, fut désigné comme maire de Venarey-les-Laumes et réélu de 1945 à 1954. Candidat malheureux aux élections cantonales de 1945 (il obtint 1 762 voix sur 6 386 inscrits et 4 538 exprimés) et à l’élection à l’Assemblée nationale constituante de novembre 1945, il fut conseiller de la République de 1946 à 1948. Élu avec 199 voix sur 739 exprimés en 1946, grâce au jeu de récupération des restes au plan national, il fut battu avec 244 voix sur 1 061 exprimés en 1948. Il n’avait pas participé à la campagne précédant l’élection, étant absent de la plupart des manifestations publiques. Il adhéra au Parti socialiste autonome en 1959, puis au Parti socialiste unifié.
Une place Henri Guénin a été inaugurée à Venarey-les-Laumes, le 14 juillet 2009.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76613, notice GUENIN Henri, René [Pseudonyme RIEMBAULT] par Pierre Lévêque, version mise en ligne le 12 mars 2010, dernière modification le 20 mars 2010.

Par Pierre Lévêque

SOURCES : Arch. Nat. F/1cII/145, 289 ; CAC, 19940500, art. 208, n° 873 ; Archives A. Seurat. —Mairie de Venarey-les-Laumes. — Conseils généraux, élections, résultats officiels, juillet 1925-octobre 1928, octobre 1931, Paris, J.L.L. D’Artrey directeur. — PS-SFIO, XXXVIe Congrès national, rapports, Paris, Librairie populaire, 1939. — Le Rappel socialiste. — Le Socialiste côte d’orien. — Interview d’Henri Guenin. — Notes de Jacques Girault et de Gilles Morin.

ICONOGRAPHIE : Photo d’identité.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément