HELLER Charles, Robert

Par Françoise Olivier-Utard

Né le 14 décembre 1935 à Wissembourg (Bas-Rhin), mort le 14 avril 2002 à Annecy (Haute-Savoie) ; universitaire ; syndicaliste du SNESUP-FEN.

Charles Heller naquit dans une famille alsacienne du nord de l’Alsace. Son père était garde-champêtre (ouvrier municipal selon le registre de naissance). Sa mère, née Henriette Kahl, employée de bureau (selon le registre de naissance), éleva les deux enfants du couple. La langue courante de la famille était le dialecte alsacien. Protestants d’origine, ses parents ne pratiquaient pas. Après ses études primaires et secondaires à Wissembourg, Charles Heller entreprit en 1953 des études de droit à l’université de Strasbourg. Il soutint un doctorat d’État en 1961, sous la direction de Pierre Lavigne : « La fonction consultative dans le droit administratif français ». son travail lui valut un prix de thèse. Il fit ensuite son service militaire à Nancy, de 1961 à 1963. À son retour, il devint assistant puis maître-assistant à la faculté de droit et des sciences politiques de l’université de Strasbourg. Il vécut les événements de mai aux côtés des étudiants.

Il devint maître de conférences en 1969 à l’université de Haute-Alsace qui était en train de se mettre en place et à la création de laquelle il contribua. Il s’occupa en particulier de l’IUT et du département Gestion des Entreprises et des Administrations. Il fit partie de l’équipe du premier président de la nouvelle université, en tant que vice-président. Pendant de nombreuses années il assura la direction du Centre d’information et d’orientation de l’université. Il prit sa retraite en 2000. Une grave maladie de cœur l’emporta brutalement.

Charles Heller adhéra au SNESup dès son entrée dans l’enseignement supérieur. Appartenant à la tendance « Action syndicale », il anima la section de Mulhouse et fut le représentant du SNESup à la commission administrative de la FEN du Haut-Rhin. En raison de ses compétences en matière de droit, il exerçait des responsabilités au niveau national comme représentant du SNESup au Comité national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER). Il était notamment le directeur du bulletin du SNESup jusqu’en 1970.

Il avait épousé en juillet 1963 à Wissembourg Nicole Drapied, laborantine. Le couple eut deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76620, notice HELLER Charles, Robert par Françoise Olivier-Utard, version mise en ligne le 14 mars 2010, dernière modification le 21 novembre 2010.

Par Françoise Olivier-Utard

SOURCES : Notice nécrologique de Guy Odent dans le bulletin du SNESup en 2002. — Entretien avec son épouse, le 7 janvier 2010. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément