FÉMINIER Odilon, Pierre

Par Annie Pennetier

Né le 10 janvier 1900 à Paris (IIe arr.), mort le 10 avril 1944 à Valenton ; cheminot PLM ; conseiller municipal de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1929 à 1939.

Fils d’un cheminot venu de Lozère, installé à Villeneuve-le-Roi puis à Valenton, au Val Pompadour. Odilon Féminier travailla comme cheminot à Villeneuve-Saint-Georges. Conseiller municipal de Valenton élu en 1929 sur une liste de gauche conduite par Vincent Bureau, réélu en 1935 sur une liste ("Ouvrière prolétarienne", dirigée par Vincent Bureau) opposée à celle du Parti communiste, Odilon Féminier avait été élu deuxième adjoint en 1934 et confirmé après les élections de 1935, comme adjoint spécial de Pompadour. Il démissionna en décembre 1939 et fut remplacé par Gilles Deleume.

Il mourut, avec sa deuxième femme Marie, dans les bombardements aériens anglo-américains de la gare de Villeneuve-Triage du lundi de Pâques, en avril 1944. Un des ses fils, Robert, revint du STO pour les obsèques et rejoignit la Résistance à Sucy-en-Brie. Il avait un autre fils, Raymond.

Il est enterré à Villeneuve-Saint-Georges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76643, notice FÉMINIER Odilon, Pierre par Annie Pennetier, version mise en ligne le 15 mars 2010, dernière modification le 19 octobre 2020.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Arch. Com. Valenton. — Témoignages de son petit-fils, Philippe Féminier et de sa nièce, Josiane Roche.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément