JAHN Gaby [née LENZ]. Pseudonymes : SCHMIDT Helen, DILL Yvette, CLASSEN Jeanette

Par Peter Huber

Née le 18 janvier 1899 à Kilchberg (canton de Zurich), morte le 20 juillet 1964 à Hastings (Nouvelle-Zélande) ; économiste de formation ; collaboratrice de l’appareil clandestin du Profintern et du Komintern (1931-1937).

Née dans une famille d’un peintre et d’une secrétaire, Gaby Jahn fut membre du PS depuis 1918. Elle fit des études en sciences économiques à Zürich, Paris et Vienne (1921-1925) et rejoignit les étudiants communistes. Jahn travailla à l’Institut Marx-Engels-Lénine (IMEL) à Moscou (1928) et entra l’appareil secret du Profintern : d’abord à Vladivostok pour l’Internationale des matelots et ouvriers des ports (1931), puis à la Section pour les relations internationales (OMS). Jahn suivit des cours à l’école du chiffre à Moscou et fut envoyée à Shanghai (1934-1935) et Paris (1936) où elle travailla sous les noms "Helene Schmidt", "Ivette Dill" et "Jeanette Classen". Rappelée à Moscou en début 1937 comme tant d’autres, elle fut licenciée de l’appareil, mais échappa à la répression : Jahn rejoignit Zürich à la fin de l’année sans entrer au parti suisse. Elle quitta l’Europe pour l’Egypte (1939) et s’établit en Australie puis en Nouvelle-Zélande où elle mourut à Hastings le 20 juillet 1964.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76684, notice JAHN Gaby [née LENZ]. Pseudonymes : SCHMIDT Helen, DILL Yvette, CLASSEN Jeanette par Peter Huber, version mise en ligne le 21 mars 2010, dernière modification le 23 avril 2010.

Par Peter Huber

SOURCES : RGASPI, 495 274 75. — Archives privées déposées aux Sozialarchiv (Zurich). — Michael Buckmiller, Klaus Meschkat (éd.), Biographisches Handbuch zur Geschichte der Komintern. Ein deutsch-russisches Forschungsprojekt, Berlin 2007 (CD-ROM inclus.)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément