GUITART Joseph, Émilien, François

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Né le 31 janvier 1920 à Abeilhan (Hérault), mort le 16 septembre 1991 à Jouy-sur-Morin (Seine-et-Marne) ; ouvrier du bâtiment et cultivateur ; militant communiste et syndicaliste du Lot, membre du secrétariat fédéral (1953-1954), secrétaire de l’UD-CGT (1954-1956).

Fils de Roge-Francisco Guitart, plâtrier, et d’Eva Cros, sans profession, t tous deux communistes, Joseph Guitart adhéra aux Jeunesses communistes en 1936 et fut secrétaire JC 1937-1939 Montigny-les-Cormeilles (Seine-et-Oise) ; membre du comité de section 1937-1939 Cormeilles-en-Parisis.

Guitart dit avoir défendu la pacte germano-soviétique mais, parti dans le Lot, il perdit le contact avec les organisations communistes jusqu’en septembre 1944 à Cahors . Il readhéra alors au PCF. Il avait cependant appartenu au moment de la Libération aux FTPF. Il participa à l’occupation de l’Allemagne.

M. Pélissier, secrétaire fédéral portait sur lui un jugement très positif en mai 1947 : « Excellent organisateur dans sa section, a été successivement secrétaire de cellule, membre du Comité de section et est proposé membre du CF. L’un des meilleurs éléments de notre commission paysanne. Peut monter rapidement à la condition d’avoir des renseignements plus complets sur son activité en Seine-et-Oise. Branche : organisation, travail syndical (parmi les fermiers et métayers), commissio, paysanne, pourrait être envisagé pour diriger un jour la fédération comme secrétaire fédéral. »

Il était membre du secrétariat fédéral en 1953 et il siégea jusqu’en 1954 ; il passa alors au bureau fédéral sans doute en raison de ses responsabilités syndicales. Il était en effet secrétaire de l’UD-CGT en 1953 et à partir de 1956 membre du secrétariat de l’UD.

Guitard quitta la fédération en 1957.

Joseph Guitart se maria à Cahors (Lot) le 19 juin 1960 avec Simone Pigny.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76770, notice GUITART Joseph, Émilien, François par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier , version mise en ligne le 25 mars 2010, dernière modification le 24 août 2010.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCE : Arch. comité national du PCF. — État civil d’Abeilhan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément