HUGON Élide [née MESTRE Élide, Edwige]

Par Jacques Girault

Née le 13 février 1904 à Carmaux (Tarn) , morte le 27 décembre 1988 à Muret (Haute-Garonne) ; institutrice ; militante syndicaliste du SNI en Haute-Garonne.

Fille d’un employé à la Compagnie des chemins de fer du Midi, Élide Hugon reçut les premiers sacrements catholiques. Mariée religieusement à Toulouse en avril 1936 avec un instituteur, Raymond Hugon, ses deux enfants ne furent pas baptisés.

Elle entra à l’École normale d’institutrices de Toulouse (Haute-Garonne) en 1920 et passa des certificats de licence (Littérature française en 1927, Histoire et Géographie en 1929). Institutrice en Haute-Garonne à Polastron de 1923 à 1925 (où elle était secrétaire de mairie), à Cambernard de 1925 à 1929, elle fut institutrice déléguée aux écoles primaires supérieures de Nérac (Lot-et-Garonne) de 1929 à 1931, puis à Argenton-sur-Creuse (Indre) de 1931 à 1934. Après un an à Mauvaisin (Haute-Garonne), elle vint enseigner au cours complémentaire de Muret d’octobre 1935 jusqu’à sa retraite en 1962.

Membre du Syndicat national depuis 1923, membre du conseil syndical, elle fut élue au conseil départemental de l’enseignement primaire en 1938. Elle appartenait à la loge maçonnique du Droit humain.

Après avoir aidé la Résistance pendant la guerre, elle milita activement par la suite dans la Ligue de l’Enseignement et était toujours membre du SNI-PEGC en 1987.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76796, notice HUGON Élide [née MESTRE Élide, Edwige] par Jacques Girault, version mise en ligne le 27 mars 2010, dernière modification le 4 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément