GUILLAMET Étienne, Pierre, Marie

Par Jacques Girault

Né le 25 décembre 1912 à Inguiniel (Morbihan), mort le 18 juillet 1999 à Lorient (Morbihan) ; instituteur ; militant communiste dans le Morbihan ; conseiller municipal et adjoint au maire de Lorient.

Fils d’un tailleur de pierre qui mourut pendant la Première Guerre mondiale, Etienne Guillamet, pupille de la Nation, devint instituteur. A la fin des années 1960 il était professeur d’enseignement général de collège, puis sous-directeur d’un collège d’enseignement secondaire à Lorient et termina sa carrière au début des années 1970 comme directeur de CES.

Il se maria en février 1934 à Lignol (Morbihan) avec une fille de commerçants. Le couple eut au moins un fils.

Parent de Jean-Louis Guillamet, tailleur de pierre, militant socialiste SFIO à Inguiniel avant 1939, Etienne Guillamet avait adhéré au Parti communiste français en 1946, après avoir participé à la Résistance dans le secteur de Guéméné-sur-Scorff. Il conduisait la liste communiste aux élections municipales de Guéméné en 1947 et devint adjoint au maire de 1947 à 1953. Membre du comité de la section communiste de Lorient, il figurait en 1959 sur la liste communiste pour les élections municipales de Lorient.

En mars 1965, il était candidat en dixième position sur la liste d’union démocratique et sociale conduite par le socialiste Yves Allainmat, début de l’alliance durable entre communistes et socialistes ; il fut élu cinquième adjoint au maire. Il participa aux commissions de l’assistance, des œuvres sociales, des beaux-arts, à la commission locale professionnelle et de l’enseignement technique. Il fut le vice-président des commissions des régies municipales, de l’enseignement, des beaux-arts, du jumelage, des affaires culturelles. À nouveau candidat et élu troisième adjoint, en mars 1971, il participa à la commission locale professionnelle et de l’enseignement technique, aux conseils d’administration de l’école des beaux-arts et de l’école nationale de musique, de l’Office des sports, de la maison des jeunes. Il fut le vice-président des commissions de la jeunesse et du développement des activités socio-culturelles, du jumelage et des affaires scolaires et culturelles, de la jeunesse et du sport, et de la commission consultative de la bibliothèque municipale. Son action dominante, reconnue par tous, fut sa responsabilité dans l’action municipale pour l’enseignement primaire et maternel, où, la reconstruction de la ville étant terminée, l’école devenait la grande priorité.

À nouveau réélu en mars 1977, quatrième adjoint, Guillamet participa aux commissions des finances, du personnel, du transport, de la sécurité, des affaires sanitaires et sociales. Membre de l’Office des sports, il faisait partie des conseils d’administration du village de vacances du Vercors et de l’Office lorientais des personnes âgées.

Etienne Guillamet remplaça Emmanuel Gicquel comme suppléant du candidat communiste aux élections législatives de 1967 dans la cinquième circonscription (Lorient) qui, bien qu’arrivé en tête de la gauche, se retira au profit du député sortant Allainmat pour affronter Pierre Messmer. A nouveau suppléant en 1968 et en 1973, les candidats socialistes devançant les candidats communistes, il fut candidat au conseil général en 1973 dans le 3e canton de Lorient, nouvellement créé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76814, notice GUILLAMET Étienne, Pierre, Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 29 mars 2010, dernière modification le 14 juillet 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. du Morbihan. — Arch. mun. Lorient, 1 D 187, 1 D 193, 1 D 200, 1 K 268. — Archives du comité national du PCF. — Presse nationale et régionale. — Notes de François Prigent.

ICONOGRAPHIE : Photo d’identité.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément