ALBRAN Étienne

Né vers 1848 ; conducteur des Ponts et chaussées ; militant socialiste et libre penseur à Paris.

Étienne Albran était en janvier 1898 le secrétaire du Comité républicain socialiste du XIIe arrondissement de Paris.
En 1899, Albran fut délégué au congrès socialiste de la salle Japy par le Comité républicain socialiste (Fédération des socialistes indépendants) de la 1re circonscription électorale du XIIe arr. de Paris, dont Alexandre Millerand était l’élu.
En octobre 1899, É. Albran fut témoin au mariage de Pierre Morel.
En 1900, il était militant de la Fédération de la Libre Pensée. Il habitait au 56, avenue Ledru-Rollin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76876, notice ALBRAN Étienne, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 19 septembre 2022.

SOURCES : Compte rendu du congrès. — La Petite République, 12 janvier 1898, 16 octobre 1899, 3 décembre 1899, 17 septembre 1900. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément