ANDRIS Lactance

Ouvrier verrier ; syndicaliste CGT du Nord ; conseiller prud’homme.

Depuis février 1901 au moins, Lactance Andris était le secrétaire de la chambre syndicale des ouvriers verriers à vitres d’Aniche, affiliée à la CGT. Voir Charles Delzant.

En janvier de l’année suivante, il assumait toujours cette fonction. Il fut alors également élu au conseil de prud’hommes de Valenciennes.

En mars 1905, il était à la tête du syndicat des ouvriers verriers de Fresnes-sur-Escaut. Vers 1910 il était le secrétaire du syndicat des verriers à vitres.

En 1911, le patron de la verrerie de L’Escaut, le nomma directeur. Un article de La Voix des Verriers, du 1er mars 1912, critiqua cette nomination vécue comme une trahison du syndicalisme, en rappelant qu’au congrès de Lyon (date ?) il fut le délégué des verriers de Fresnes-sur-Escaut (Nord).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article76970, notice ANDRIS Lactance, version mise en ligne le 1er novembre 2017, dernière modification le 9 octobre 2019.

SOURCE : L’Avenir [Valenciennes], organe de défense des travailleurs, 17 février, 21 juillet 1901 (BNF Gallica), L’Avant-garde [Valenciennes], organe socialiste hebdomadaire, 3 février 1902, L’Emancipation, organe socialiste de la région de Valenciennes, 19 mars 1905 (BNF Gallica). — La Voix des Verriers, 15 juillet-1er août 1911, 1er mars 1912 (BNF) — La CGT, op. cit., p. 459-461. — Notes de Louis Botella et Gilles Pichavant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément