APROSIO Célestin

Ouvrier typographe, Célestin Aprosio fut l’animateur du premier syndicat constitué à Alger, celui des typographes. Il fonda d’autre part en 1900 le premier groupement socialiste d’Alger, le cercle d’études sociales « Le Prolétaire » dont il rédigea le manifeste. Ce groupe fut à l’origine de la Fédération socialiste algérienne qui, en 1906, adhéra au Parti socialiste SFIO. Aprosio fut élu en 1901 conseiller municipal d’Alger avec environ 500 voix ; les socialistes s’étaient alors présentés contre la liste antijuive.
Les positions d’Aprosio sont connues par le manifeste du « Prolétaire » et ses interventions aux congrès socialistes algériens. Il fut en correspondance avec Jules Guesde et Raymond Lavigne de la fédération girondine du Parti ouvrier français ; il se réclama des principes du POF en se déclarant « socialiste révolutionnaire ». Il fut en outre fervent syndicaliste et se prononça en 1901 pour la grève générale. Organisateur et principal orateur du IVe congrès socialiste algérien tenu à Alger en 1901, il demanda dans son rapport la constitution d’un groupe politique socialiste algérien, c’est-à-dire français d’Algérie et, comme la plupart des Européens, socialistes compris, il défendit une ligne autonomiste coloniale, et alla jusqu’à revendiquer pour l’Algérie la création d’un « conseil colonial autonome ». En principe, il refusa comme plate-forme socialiste reprise de la IIe Internationale, les distinctions de nationalité, race et religion, mais condamna la concurrence de la main-d’œuvre étrangère.
Avec Broch, il représenta la Fédération des syndicats des Alpes-Maritimes au Xe congrès de la Fédération nationale des Bourses du Travail tenu à Alger du 15 au 18 septembre 1902.
Aprosio peut être considéré, pour les premières années du siècle, comme le porte-parole du socialisme d’Algérie, un socialisme colonial.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77001, notice APROSIO Célestin , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Article de L. Paoli in Revue socialiste, 1902 (sur « Le Prolétaire »). — Al. Juving Le Socialisme en Algérie, thèse de droit, Alger, 1924.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément