ARNOULT Émile

Né le 20 avril 1856 à Chaumont (Haute-Marne) , teinturier à la ganterie Tréfousse de Chaumont, Émile Arnoult fut désigné comme secrétaire de la chambre syndicale des ouvriers en gants et peaux (teinturiers ou ouvriers en couleurs) dès sa formation le 1er septembre 1892.
Malgré le peu d’importance numérique de ce groupe (une trentaine de membres alors que les syndicats des mégissiers et des gantiers en comptaient respectivement 230 et 190), Arnoult prit une part active, avec Louis Cartaillier et Simon Humblot, dans la formation de la Bourse du Travail. En 1905, il en était le secrétaire général ; il était assisté de Jules Huet, secrétaire adjoint ; Paul Mollard, trésorier ; Lucien Morel, trésorier adjoint. D’après la Voix du Peuple, 20-27 août 1911, Arnoult fut condamné à un mois de prison sans sursis pour rébellion à la force armée, outrages à agents et entrave à la liberté du travail. Il était toujours dit secrétaire de la Bourse, mais il semble que ce titre aurait été alors celui de Lucien Motton.
Arnoult fut aussi mêlé très tôt au mouvement coopératif ; il semble avoir été l’un des instigateurs de la première coopérative ouvrière de Chaumont qui, calquée sur celle des employés des chemins de fer, fut créée le 20 janvier 1894 à la Bourse du Travail : il en fut du moins le premier secrétaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77041, notice ARNOULT Émile , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13607. — Arch. Dép. Haute-Marne, 221 M 3 et 230 M 1 et 11.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément