ARTAUD A

Ce militant ne doit pas être confondu avec Adrien Artaud, député de Marseille. Licencié en droit, A. Artaud donnait, au début du siècle, des cours professionnels à l’Union des comptables de Paris. Il collabora au Moniteur des syndicats ouvriers, proche de Waldeck-Rousseau et dirigé par Firmin Veyssier, qui fut également président de l’Union des comptables. De 1902 à 1908, A. Artaud fut directeur de la Revue populaire d’Économie sociale, créée par la Société d’économie populaire fondée en 1884 pour développer l’enseignement social. Outre ses rubriques sur les publications sociales et les employés, A. Artaud y publia, en 1903, une biographie de Pierre Leroux. Il fut l’un des animateurs de la Fédération des employés de France, partisan d’un rapprochement avec la Fédération CGT.
A. Artaud fut membre du Conseil supérieur du Travail de 1904 à 1914, avec le soutien des catholiques, comme Auguste Besse. Il publia, en 1909, un ouvrage de référence sur la Question de l’employé en France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77053, notice ARTAUD A , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Note de Jeanne Siwek.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément