ARTOZOUL Alphonse

Par Madeleine Rebérioux

Né à Villefranche-de-Lauragais (Haute-Garonne) ; militant socialiste.

Amateur de littérature et auteur lui-même de nombreux poèmes, Alphonse Artozoul adhéra au Parti socialiste en avril 1906 et fut aussitôt délégué de son groupe à la commission exécutive de la Fédération de la Haute-Garonne. Il devint dès lors pour toute l’année 1906 le poète quasi officiel de La Cité. Délégué au congrès national de Limoges, il en fit un compte rendu dans le journal. Le congrès avait confirmé ce qu’il pensait déjà auparavant : il n’était pas bon de proclamer « la nécessité ni même la possibilité d’une entente obligatoire et officielle entre les socialistes et les organisations professionnelles », car « la conscience des syndiqués ne veut pas être violentée » (13 septembre 1906).
Il semble s’être ensuite écarté de la vie militante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77059, notice ARTOZOUL Alphonse par Madeleine Rebérioux, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 février 2009.

Par Madeleine Rebérioux

ŒUVRE : (cotes Bibl. Nat) Biographie de Jean Fauvety, président du Tribunal révolutionnaire d’Orange, Lyon A. Bonnaviat, 1897, Ln 27/45339. — Le Pont du Gard, Lyon, A. Storck, 1898, 31 p. 8° Ly 9/5 215. — Échos et reflets, poésies. Bibl. indépendante d’édition, 1903, 196 p. 8° Ye 6708. — Jehan de Saint-Gelais (évêque d’Uzès), Marseille, Impr. méridionale, 1912, 18 p. 8° Ln 27/56460. — Impressions d’un solitaire sur Lourdes, 1913, 29 p. 8° Lk 7/39354.

SOURCE : La Cité, 1906-1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément