AUGROS Jean-Joseph

Par Justinien Raymond

Né le 29 janvier 1865 à La Gresle (Loire) ; artisan coiffeur à Montluçon (Allier) ; militant du Parti ouvrier français (POF).

L’un des compagnons de Jean Dormoy aux débuts de la conquête socialiste — « Militant du P.O.F.... adhérents du POF »—, Jean-Joseph Augros fut candidat du Parti ouvrier au Conseil d’arrondissement pour le canton de Montluçon-est (Allier) en 1892.

Augros était conseiller municipal de Meaulne quand, en 1892, 1897 et en 1898, il fut délégué aux congrès nationaux de son parti à Marseille, Paris et Montluçon. Au congrès général des organisations socialistes à Paris, salle Japy (décembre 1899), il représenta le comité républicain socialiste de Meaulne et le comité d’études sociales de Domérat, adhérents du POF. En 1901, Augros obtint 1 807 voix pour le conseil d’arrondissement dans le canton de Montluçon-Ouest et ne fut pas élu. Son action semble s’être ralentie dans les années suivantes.

Un certain Augros assista comme délégué au Ve congrès national des syndicats et groupes corporatifs ouvriers de France tenu à Marseille en septembre 1892. Il y représentait, avec Dormoy, l’Union des chambres syndicales de Montluçon (Allier). Il y a sans doute identité.

Il se maria avec Anne Mazelier, née en 1872 à Montluçon , sœur du syndicaliste Charles Mazelier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77128, notice AUGROS Jean-Joseph par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 2 février 2013.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Compte rendu des congrès. — Hubert-Rouger Les Fédérations socialistes I, op. cit., p. 68. — Note de G. Rougeron, d’André Lavergne et Jean-Noël Dutheil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément