BAGNAT Léopold

Né le 18 octobre 1837 à Mehun-sur-Yèvre (Cher), fils de Étienne Bagnat, menuisier proscrit de 1851, et de Bouchard Julienne, Léopold Bagnat, musicien instrumentiste à Marseille (Bouches-du-Rhône), exerçait cette profession conjointement à celle de confectionneur en lingerie qu’il pratiquait avec son frère Alfred à leur domicile commun, 46 A, traverse de l’Olivier.

Il assista à la troisième session du congrès ouvrier socialiste de France qui se tint à Marseille du 20 au 31 octobre 1879. Il représentait les chambres syndicales des artistes musiciens instrumentistes de Paris, Lyon et Marseille. L’association parisienne avait été fondée à Paris le 11 décembre 1876, et à Marseille officiellement le 26 janvier 1879, mais la première réunion, qui avait désigné Bagnat comme délégué, avait eu lieu le 26 décembre 1878.
Son rapport, lu à la fin de la séance préparatoire, est très intéressant pour connaître la situation des musiciens professionnels à cette époque et le discours qu’il prononça à la séance du 30 octobre : « De la question sociale » ne l’est pas moins.
Il y montre en effet que l’artiste est un travailleur comme les autres, qui doit se syndiquer pour le maintien de ses droits, et il y pose très nettement le problème d’une culture populaire véritable, rendue possible par l’instruction gratuite obligatoire et la création d’une presse véritablement ouvrière.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77194, notice BAGNAT Léopold , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 11 janvier 2021.

SOURCES : Arch. Mun. Marseille, listes électorales 1879. — Compte rendu du congrès. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément