BARRAT Alain-Marie

Par Didier Bigorgne

Né le 30 janvier 1865 à Alger (Algérie) ; militant du POSR dans la Seine.

Alain-Marie Barrat milita au Groupe central du XVIIIe, puis du XIVe arrondissement de Paris affilié au Parti ouvrier socialiste révolutionnaire (POSR). Il fit partie de l’équipe rédactionnelle du Parti ouvrier. Dans le numéro du 25-26 septembre 1894, il écrivit un article antimilitariste intitulé « Les manœuvres », qui coûta une condamnation au journal d’Allemane. A. Barrat fut condamné à un mois de prison et cent francs d’amende. Il habitait alors au 69, rue du Moulin-Vert (XIVe arr.).

En 1895, Alain-Marie Barrat était membre du Secrétariat général du POSR, délégué de l’Union fédérative du Centre. En cette qualité, et à titre consultatif, il assista à la conférence nationale du POSR qui se tint les 29 et 30 septembre 1895 à Paris. Il fut blessé à la fin de l’année 1895 lors d’un accident du travail, en tombant d’un échafaudage. En 1897, il participa au XVe congrès national du POSR à Paris : il fut nommé membre du Comité de la grève générale.

Dans Le Parti ouvrier du 2 octobre 1897, il écrivit un article favorable à « l’émancipation de la femme », où il constatait que « la femme a toujours été considérée et tenue dans un état d’infériorité par l’homme ».

Il se confond probablement avec « A. Barrat, architecte vérificateur », qui signa la première pétition dreyfusarde en janvier 1898.

Alain-Marie Barrat fut délégué, pour le POSR, au Comité d’entente socialiste en 1899. Aux congrès des organisations socialistes qui se tinrent à Paris (salle Japy) en 1899 et (salle Wagram) en 1900, il représenta, sous l’égide du POSR, le Groupe central du XIVe arrondissement. Au congrès de la salle Wagram, il était aussi porteur du mandat du Comité ouvrier socialiste révolutionnaire de Rennes (canton sud-est) affilié au POSR. Enfin, il fut délégué du département de la Seine au congrès des organisations socialistes de Lyon en 1901.
Il écrivit encore dans Le Parti ouvrier en juin 1904.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77310, notice BARRAT Alain-Marie par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 16 août 2016, dernière modification le 23 novembre 2022.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Le Parti ouvrier, 1893 à 1904. — L’Aurore, 21 janvier 1898, p. 2. — Comptes rendus des congrès allemanistes et socialistes. — Didier Bigorgne, Les allemanistes (1882-1905). Itinéraires, place et rôle dans le mouvement socialiste français, Thèse de doctorat, Université de Paris 13, 2001. — État civil d’Alger (Archives nationales d’outre-mer). — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément