BERNE Jean-François

Par Yves Lequin

Né le 8 juillet 1848 à Saint-Marcel-lès-Annonay (Ardèche) ; ouvrier mégissier ; militant anarchiste de l’Ardèche.

Très jeune, Jean-François Berne était venu à Paris, où il avait appris le métier de palissonneur en peaux. Il revint une première fois au pays, où il tint une épicerie, de 1884 à 1887, puis repartit pour la capitale. Installé à Annonay (Ardèche) en 1894, il fut surpris à faire de la propagande antimilitariste auprès des conscrits de la classe en partance. Une perquisition chez lui, en janvier 1895, permit la saisie de plusieurs exemplaires de La Révolte, du Père Peinard, du Catéchisme du soldat et le fit inscrire sur l’état des anarchistes.
Il en fut rayé en novembre 1897 : on considérait alors Berne, qui répudiait ouvertement la propagande par le fait, comme un socialiste. Il militait par ailleurs au très fermé et très modéré syndicat des ouvriers palissonneurs. Mais, en juillet 1897, c’est lui qui organisa à Annonay une conférence de Sébastien Faure. Il fut à nouveau soumis à surveillance, jusqu’en 1904 ; il avait, entre-temps, abandonné toute action militante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77604, notice BERNE Jean-François par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 24 novembre 2022.

Par Yves Lequin

SOURCE : Arch. Dép. Ardèche, M 144.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément