PREUX Maurice

Homme d’équipe au chemin de fer ; Syndicaliste CGTU puis CGT de l’Aisne.

Homme d’équipe en gare de Saint-Quentin, Maurice Preux figura, en novembre 1930 et en février 1934, sur les listes des candidats présentés par la CGTU lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer.

Dirigeant du syndicat CGTU des cheminots de Saint-Quentin et de ses environs, Maurice Preux négocia avec le confédéré Charles Donvez la fusion de leurs syndicats en juin 1934. En 1938, il était toujours secrétaire de son syndicat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7766, notice PREUX Maurice, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 1er août 2020.

SOURCES : L’Exploité, 1934 et 1938. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 15 novembre 1930, 1er février 1934 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément