BEUNARD Jean ou BERNARD Jean

Né vers 1834 ; ouvrier mécanicien à Angers (Maine-et-Loire) ; syndicaliste.

Jean Beunard (ou Jean Bernard) était marié ; sa femme se mourait en 1876 d’une affection de poitrine).
Il représenta la chambre syndicale de sa profession aux séances du congrès ouvrier de France qui se tint à Paris du 2 au 10 octobre 1876. Secrétaire de la commission des « caisses de retraites, d’assurance et des invalides du travail », il intervint sur ce sujet le 9 octobre : il se prononça pour la création d’une caisse de retraite nationale, dont le siège social serait à Paris. Il se montra favorable aux sociétés de consommation dont le but est véritablement philanthropique. Il demanda enfin la liberté d’association et de réunion.
Correspondant à Angers du journal La Tribune, il s’occupait d’organiser une société de bienfaisance mutuelle qu’il avait créée en vue du versement d’une retraite aux ouvriers.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77722, notice BEUNARD Jean ou BERNARD Jean, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 3 décembre 2022.

SOURCES : Arch. Nat. F7/12 488. — Arch. PPo., B a/33, B a/34, a/36. — Compte rendu du congrès de 1876. — A. Moutet, Le Mouvement ouvrier à Paris du lendemain de la Commune au premier congrès syndical en 1876, DES, Paris, 1959.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément