BOICERVOISE

Ouvrier potier d’étain, Boicervoise fut candidat de l’USR au Val de Grâce (Paris, Ve arr.) en 1887 où il obtint 5,47 %, il se présenta en 1890 sous l’égide du comité central socialiste révolutionnaire (boulangiste) à Saint-Victor où il obtint 21,70 % des suffrages des électeurs inscrits au premier tour et 22,61 % au second. Résidant 206 rue d’Allemagne (XIXe arr.), il se présenta en 1896 sous l’étiquette de la ligue intransigeante socialiste, il obtint 7,45 % dans le quartier Bel air (Paris, XIIe arr.). Il représenta cette organisation au congrès de Londres de l’International. Un Boicervoise avait été en 1882 membre de la Commission des grèves de la FTS

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77889, notice BOICERVOISE , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCE : Michel Offerlé, Les socialistes et Paris, 1881-1900. Des communards aux conseillers municipaux, thèse de doctorat d’État en science politique, Paris 1, 1979.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément