BOISSON Édouard, François

Par Justinien Raymond

Né le 31 août 1862 à Saint-Jean-de-Ceyrargues (Gard) ; coupeur d’habits ; militant socialiste du Gard.

Édouard Boisson fut un des pionniers du socialisme dans son département. Il était le fils d’un cultivateur, petit propriétaire exploitant et maçon à la fois. Édouard Boisson exerça à Nîmes le métier de coupeur d’habits comme salarié d’abord puis comme artisan établi à son compte. Son activité publique se déploya dans plusieurs domaines. Il était trésorier et animateur de l’Université populaire de Nîmes qu’il contribua à fonder. Trésorier pendant huit ans de la Bourse du Travail, il fut délégué au Ve congrès de la Fédération nationale des syndicats tenu à Marseille en septembre 1892, aux XIe congrès national corporatif — 5e de la CGT — et VIIIe congrès de la Fédération des Bourses, Paris, septembre 1900. En 1894, il compta parmi les fondateurs de la fédération socialiste du Gard ; il en fut durant quatre ans le secrétaire adjoint et administra son organe Le Combat social (2e série). Boisson fut conseiller municipal de Nîmes de 1892 à 1896. En juillet 1895, il obtint 133 voix aux élections cantonales du canton de Vézénobres, et 397 en 1898 dans celui de Saint-Chaptes. En 1902 il fut candidat aux élections législatives dans l’arr. d’Uzès, sans grand succès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77918, notice BOISSON Édouard, François par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 9 septembre 2022.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, pp. 324, 326, 329. — Cl. Willard, Les Guesdistes, op. cit. p. 606.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément