QUÉANT Gustave, Antoine

Né le 22 novembre 1897 à Reims (Marne), mort le 19 juin 1965 à Fressain (Nord) ; syndicaliste cheminot CGT du Nord.

Depuis décembre 1933, Gustave Quéant, ouvrier aux ateliers du Matériel, était le secrétaire du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Douai. En juillet 1934, il fut signalé comme étant membre du conseil d’administration de l’Union des syndicats confédérés de cheminots du Nord.

Il mena, pour les cheminots confédérés de Douai, les négociations avec les unitaires, en vue de l’unité syndicale. Il fut élu, le 25 octobre 1935, secrétaire adjoint du syndicat unifié, fonction qu’il conserva jusqu’en 1939.

Lors du congrès confédéral de la CGT de 1933, il représenta son syndicat ainsi que celui de Roye (Somme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7824, notice QUÉANT Gustave, Antoine, version mise en ligne le 23 juin 2016, dernière modification le 5 août 2020.

SOURCES : J. Fontaine, MM, Lille III, 1974, op. cit. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er décembre 1933, 1er mars, 15 juillet 1934, 1er mars, 15 juillet, 15 novembre 1935 (Institut de l’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — La Voix du peuple, organe officiel mensuel de la CGT, (BNF, Gallica). — Compte rendu du congrès confédéral de la CGT de 1933. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément