BOYER Gaston [BOYER Louis, Gaston]

Par Gilles Pichavant

Né le 25 mars 1879 à Saint-Romain de Colbosc (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; Docker charbonnier ; syndicaliste CGT au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime)

Gaston Boyer, naquit le 25 mars 1879 à Saint-Martin-de-Colbosc, dans le quartier de Grosmesnil, d’un père ouvrier briquetier, et d’une mère sans profession. Ses parents s’étaient mariés civilement le 11 novembre 1873 à Saint-Romain. En 1877, à la naissance de son frère Henri, ses parents étaient tous les deux journaliers. Gaston Boyer se maria trois fois : le 21 février 1906, au Havre, avec Hortense Debray ; le 21 avril 1933 au Havre, avec Emma Onv-dit-Bios ; le 1er février 1947, à Saint-Romain-de-Colbosc, avec Adèle Dubuc.

Gaston Boyer fut docker charbonnier au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Syndiqué au syndicat des charbonniers du Havre, il en devint le trésorier.

En 1910, il fut impliqué avec son frère Henri Boyer dans l’affaire Jules Durand mais ils furent tous les deux acquittés, alors que Jules Durand était condamné à mort.

En 1913, il fut délégué titulaire des dockers charbonniers du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) au Conseil intersyndical du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), formé le 8 janvier 1913 en application des décisions du Congrès interfédéral de la Fédération nationale des transports manutentionnaires des ports des ports, fleuves de France et des colonies, et de la Fédération nationale des Syndicats maritimes. Son frère Henri était son suppléant.

Gaston Boyer fut délégué du syndicat du port du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), au titre de la section des charbonniers, au Congrès constitutif de l’Union départementale CGT de Seine-Inférieure, le 19 octobre 1913.

Mobilisé le 3 août 1914, et incorporé dans un régiment d’artillerie. Le 3 mai 1917, il fut intoxiqué, sans doute au gaz.

De retour au Havre, réélu secrétaire du syndicat des Dockers-charbonniers en janvier 1919, il négocia avec Louis François la création d’un puissant syndicat des Ouvrier du port du Havre qui unissait sept métiers des quais, les dockers, les dockers-charbonniers, les camionneurs, les commis auxiliaires, les voiliers, les employés de magasins et les grutiers. En activité à compter du 1er janvier 1920, Gaston Boyer siégea au conseil syndical en qualité de secrétaire de la section Charbonniers durant l’année 1920.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article78269, notice BOYER Gaston [BOYER Louis, Gaston] par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 25 mai 2020.

Par Gilles Pichavant

SOURCE : Arch. Mun. du Havre, microfilms du journal Vérités, cote 4Mi 769/770. — Arch. Dép. de Seine-Maritime, Rapports sur les dockers du Havre, 10 MP 1408 Bureaux syndicaux 1918-1919, 4 MP 60, fiches matricules, cote 1R3057, et Le Journal de Rouen — Pierre Largesse, L’Union départementale des syndicats CGT de la Seine-Inférieure, histoire de sa création, édité par l’IHS CGT 76, 2014. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément