BRENIN Claude

Né vers 1851, ouvrier mineur de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). Après une condamnation pour avoir organisé une loterie sans autorisation, Brenin se mit, en octobre 1884, au service du commissaire de police Thévenin chargé de mettre fin aux agissements d’une organisation secrète, communément désignée sous le nom de Bande noire, et qui se livrait à des attentats dans la région de Montceau-les-Mines dans les années 1882, 1883 et 1884. Brenin avait adhéré à la Bande noire en septembre 1884 et organisé un attentat qu’il fit exécuter par le jeune Gueslaff, manouvrier de dix-huit ans auquel il remit une bombe et un revolver (Voir Gueslaff). Pris en flagrant délit, Gueslaff dénonça les auteurs des précédents attentats. Le 26 mai 1885, trente-deux accusés comparurent devant la cour d’assises de Saône-et-Loire ; dix furent lourdement condamnés, Brenin se vit infliger cinq ans de travaux forcés. L’année suivante « l’agent provocateur Brenin [...] a vu sa peine commuée en cinq ans d’emprisonnement » (Le Révolté, 14-27 février 1886).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article78310, notice BRENIN Claude , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCE : Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément