QUILLERÉ Joseph, Maurice

Né le 22 avril 1891 à Bieuzy-les-Eaux (Morbihan), mort le 26 mai 1961 à Bieuzy-les-Eaux ; cheminot ; syndicaliste CGTU et militant communiste de la Seine [Hauts-de-Seine] ; résistant FTPF.

Fils d’un tisserand, Joseph Quilleré était raboteur aux chemins de fer de l’État. Il adhéra au syndicat CGTU des cheminots des ateliers de la Folie à Nanterre et milita également à la cellule communiste. Domicilié à Colombes (Seine, Hauts-de-Seine), il se présenta sans succès aux élections municipales de mai 1929 sur la liste du BOP. Il fut élu au scrutin suivant, le 12 mai 1935, sur la liste conduite par Élie Bruneau*. Le conseil de la préfecture le déchut de son mandat en février 1940. Réfugié à Saint-Nicolas-des-Eaux (Morbihan), il rejoignit la Résistance et fit partie des FTPF. C’est à ce titre, qu’à la Libération, il fut nommé au conseil municipal provisoire, selon l’arrêté du 15 novembre 1944.

Il s’était marié à Colombes le 4 octobre 1919 avec Anne-Marie Henry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7849, notice QUILLERÉ Joseph, Maurice, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 septembre 2013.

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3, vers. 10451/76/1 et 10441/64/2. — Rens. communiqués par L. Bonnel.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément