CARRÉ Lucien

Par Madeleine Rebérioux

Né en 1875, mort le 16 octobre 1956 ; militant socialiste de l’Yonne.

Lucien Carré quitta d’assez bonne heure Mailly-la-Ville, le village natal de Camélinat dans l’Yonne, pour la capitale et pour l’outre-mer. Il est de ces nombreux enfants de l’Yonne qui cherchèrent fortune hors de leur département d’origine. Il avait acquis une instruction au-dessus de la moyenne et il sut s’en servir. Après avoir passé deux ans au Tonkin et avoir été délégué-adjoint à l’exposition de Hanoï, il occupa un emploi de bureau dans un ministère parisien.
Au début du siècle, il revint à Mailly où il s’installa comme apiculteur. Il représenta le groupe socialiste au deuxième congrès général des organisations socialistes françaises à Paris en septembre 1900, puis restreignit pendant plusieurs années son activité militante. Peut-être n’était-il pas en total accord avec l’hervéisme, alors en ascension, et préférait-il se mettre en sommeil ? Ce qui le laisse à penser, c’est l’amitié qui l’unissait à Félix Boullé, maire de Vincelottes, qui passait pour un des modérés de la fédération socialiste de l’Yonne. C’est aussi le fait qu’il recommença à militer en 1909 lorsque l’hervéisme commença à être discuté sérieusement dans la fédération. Il assura le secrétariat du comité électoral de Boullé à sa création, le 7 novembre 1909, dans la 2e circonscription d’Auxerre, pour les élections législatives de 1910 et, au congrès de juin 1910, il entra au comité fédéral pour y représenter cette circonscription.
Il ne devait pas y rester longtemps. Dès l’été de 1911, il repartait pour Paris. Il entra alors comme représentant à la librairie Aristide Quillet tout en assurant les fonctions de secrétaire à la mairie de Saint-Ouen. Secrétaire adjoint du groupe des originaires de l’Yonne à la veille de la guerre, il résidait en été à Mailly-la-Ville pour récolter le miel de ses abeilles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article78636, notice CARRÉ Lucien par Madeleine Rebérioux, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 4 mai 2022.

Par Madeleine Rebérioux

SOURCES : Le Travailleur socialiste de l’Yonne. — Lettre de Mme V. Jouannin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément