CAULIER

Par Justinien Raymond

Docteur en médecine à Saint-Quentin et militant socialiste de l’Aisne, le docteur Caulier devint, en 1900, maire de sa ville dont il était déjà conseiller municipal depuis 1896. Il fut réélu en 1904 et en 1908, mais démissionna bientôt à la suite de dissentiments au sein du conseil municipal. En 1898, Caulier devint conseiller général du canton de Saint-Quentin par 3 700 voix sur 7 200 votants ; il ne fut pas réélu en 1904. Aux élections législatives de 1906, dans la 1re circonscription de Saint-Quentin, le Dr Caulier obtint au 1er tour 7 586 voix contre 6 567 au député sortant progressiste Hugues, et 8 109 contre 9 366 à son rival victorieux au second tour. Ce dernier étant mort en 1907, la fédération socialiste posa la candidature de Caulier qui, quinze jours avant le scrutin, se retira laissant le champ au frère du député décédé. Ce retrait provoqua les dissentiments qui obligèrent Caulier à renoncer à la mairie de Saint-Quentin et mirent fin à son activité socialiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article78713, notice CAULIER par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 9 mai 2022.

Par Justinien Raymond

SOURCE : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, pp. 28 à 30.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément