CHAUMAREL Pierre

Par Mauricette Laprie

Né le 7 avril 1872 à Villandraut (Gironde), mort le 21 décembre 1939 à Bordeaux (Gironde) ; couvreur ; syndicaliste ; secrétaire général de la Fédération des socialistes indépendants de la Gironde.

Fils de Antoine Chaumarel, journalier et de Marie Lavigne, couturière, Pierre Chaumarel se maria à Bordeaux le 15 août 1895 avec Anne Bimes, tailleuse, née à Langon (Gironde) le 27 avril 1872. De leur union naquirent trois fils, Jean à Uzeste le 8 janvier 1890, Jean Gérard le 6 mai 1895 à Bordeaux - élève à l’école des Arts et Métiers d’Angers, promotion 1912, « Mort pour la France » le 30 novembre 1917 - et Adrien le 24 janvier 1898 à Bordeaux.

Pierre Chaumarel présida le 1er mai 1899 la réunion organisée par le Parti ouvrier français de l’agglomération bordelaise, à l’Athénée de Bordeaux, pour célébrer la fête prolétarienne du 1er mai, un peu plus de 1500 participants écoutèrent les discours de Calixte Camelle et de Antoine Jourde. Le 13 novembre, il fut élu secrétaire général de la Fédération des Socialistes Indépendants (FSI) de la Gironde. Il participa du 3 au 8 décembre au Congrès général des organisations socialistes françaises tenu à Paris, salle Japy, en tant que délégués de la Gironde, représentant la FSI du Comité du 5e canton de Bordeaux « groupe l’émancipation », Perrey représentant le Parti Socialiste Révolutionnaire.
Pierre Chaumarel représenta avec Wick la Bourse du Travail de Bordeaux (Gironde) au VIIIe congrès de la Fédération des Bourses du Travail de France et des colonies tenu à Paris du 5 au 8 septembre 1900. Il anima le 28 mars 1901 avec Calixte Camelle, Marcel Cachin, Georges Perié, Adolphe Buscaillet, Eugène Dondicol et Léon Lachaise jeune, le meeting populaire à l’Athénée au bénéfice des grévistes de Marseille organisé par la Fédération nationale des ouvriers journaliers et similaires des ports de France. Le 2 juillet, il fut élu secrétaire du Comité central électoral de l’agglomération bordelaise du Parti socialiste pour les élections cantonales des 5e et 6e cantons lors de la réunion au bar d’Aquitaine, 2 cours St Jean. Il prit la parole le 4 novembre, lors de la réunion publique de la Fédération des syndicats ouvriers de la Gironde à la Bourse du travail de Bordeaux, sur « La grève générale », réunissant mille participants « critiquant toutes les grèves partielles en montrant que toutes ont abouti au néant, il préconisa la grève générale accompagnée d’une descente dans la rue, d’une révolution sociale ». Le 10 mai 1902, en tant que secrétaire général du Comité républicain socialiste, il lança un appel pour le scrutin du 11 mai « Votez en masse pour le citoyen Jourde », député sortant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article78971, notice CHAUMAREL Pierre par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 27 septembre 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 2 mai et 12 novembre 1899, 28 mars, 4 juillet et 4 novembre 1901. — Congrès général des organisations socialistes françaises, tenu à Paris du 3 au 8 décembre 1899 : compte rendu sténographique officiel ([Reprod.]) | Gallica (bnf.fr). — VIIIe Congrès national des bourses du travail de France et des colonies, Paris, 5-8 septembre 1900 / Fédération des bourses du travail de France et des colonies | Gallica (bnf.fr). — État civil de Bordeaux, Villandraut (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément