RAPEAU Fernand, Laurent

Par Michel Gorand

Né le 28 février 1915 à Migennes (Yonne), mort le 28 février 2019 à Migennes ; employé principal ; secrétaire du syndicat des cheminots CFTC puis CFDT de Laroche-Migennes (1956-1969) ; secrétaire de l’Union locale CFTC puis CFDT de Migennes (1962-1969).

Le père de Fernand Rapeau était cheminot à la gare de Laroche-Migennes et receveur de l’Association fraternelle des employés et ouvriers de chemin de fer à Migennes et sa mère couturière ; son grand-père maternel travaillait au service de la voie du PLM. Issu d’une famille de six enfants, Fernand Rapeau, titulaire du brevet élémentaire, commença sa vie professionnelle en septembre 1931 comme surveillant dans un établissement de santé, puis travailla comme instituteur en école privée d’avril 1932 à juin 1947. Cette période fut entrecoupée par son service militaire d’octobre 1936 à octobre 1938, puis par sa mobilisation d’août 1939 à juin 1940. Fait prisonnier le 11 juin 1940 en Seine-Maritime, il fut déporté en Allemagne, puis libéré le 21 avril 1943 dans le cadre d’une opération de relève des prisonniers.
Fernand Rapeau entra à la SNCF en juin 1947 au Service électrique et signalisation à Paris Sud-Est et participa aux travaux d’électrification de la ligne de Paris à Lyon d’août 1947 à juillet 1948. Il fut instituteur à la maison d’enfants de la SNCF de Vincelles (Yonne) de juillet 1948 à février 1954, puis fut affecté au dépôt de Laroche-Migennes en février 1954, où il resta comme employé principal jusqu’à son départ en retraite en mai 1971.
Il adhéra à la CFTC en novembre 1935 dans l’enseignement privé puis comme cheminot à partir de 1947. Militant de base, il fut secrétaire du syndicat CFTC puis CFDT des cheminots de Laroche à partir de 1956 puis trésorier de 1969 à 1971. Il participa au congrès extraordinaire de novembre 1964 pour l’évolution de la CFTC en CFDT. Il fut secrétaire de l’Union locale interprofessionnelle de Migennes de 1962 à 1969 puis président de l’Union de secteur interprofessionnelle de Joigny-Migennes à partir de 1970. Il siégea à l’Union départementale de l’Yonne de 1957 à 1971 et devint le trésorier de l’UD de 1971 à 1980. Il fut par ailleurs responsable des cheminots retraités CFDT de l’Yonne à partir de 1971 et secrétaire de l’Union départementale interprofessionnelle des retraités de l’Yonne de 1977 à 1993. Fernand Rapeau devint secrétaire adjoint de l’Union régionale des retraités FGTE-CFDT de Bourgogne de 1984 à 1992.
Marié en juillet 1946 à Migennes avec Simonne Bruhat, il eut deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7911, notice RAPEAU Fernand, Laurent par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 10 mai 2020.

Par Michel Gorand

SOURCES : Correspondances avec le militant, 1997. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément