RAVIER Roger

Par Julien Lucchini

Né le 14 juin 1917 ; garçon d’épicerie, puis ouvrier SNCF ; résistant FTPF ; militant PCF de la Savoie puis de la Nièvre ; syndicaliste CGT ; secrétaire du syndicat des cheminots de Vauzelles (aujourd’hui Varennes-Vauzelles, Nièvre).

Fils de cultivateurs, Roger Ravier avait sept frères et une sœur. Il fut mobilisé en 1939. En mai 1944, il entra dans un groupe FTPF à Saint-Baldoph, dans les environs de Chambéry (Savoie). Il participa à des combats en Maurienne et Tarentaise.

Ouvrier SNCF, Roger Ravier, résistant FTPF, adhéra au PCF en mai ou octobre 1944 à Chambéry (Savoie). En octobre 1946, il avait suivi une école de section puis, en février 1947, une école fédérale. De 1947 à 1950, il fut membre du bureau de section de Chambéry. Il fut également élu du comité fédéral de Savoie et 1948 à 1952.
Il fit partie du comité de section de Nevers (Nièvre) en 1961, puis du comité de section de Vauzelles en 1964. Membre du bureau fédéral du PCF de la Nièvre de 1953 à 1964, il fit partie de la commission fédérale de contrôle financier en 1964.

Militant syndicaliste CGT depuis 1944, il fut collecteur CGT à Chambéry de 1946 à 1950 et membre du comité mixte d’entreprise. De 1950 à 1952, il fut secrétaire adjoint du syndicat des cheminots de Modane (Savoie).
Secrétaire adjoint des cheminots de Nevers en 1953-1954, il fut ensuite secrétaire du syndicat des cheminots de Vauzelles de 1957 à 1962. En 1961-1962, il fut également membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7949, notice RAVIER Roger par Julien Lucchini, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 avril 2017.

Par Julien Lucchini

SOURCE : Arch. comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément