REBOURSEAU Émile

Par Justinien Raymond

Né en 1864, mort en février 1933 à Dijon (Côte-d’Or) ; cheminot, employé au PLM ; militant socialiste de la Côte-d’Or.

Jeune employé au PLM, Émile Rebourseau fut un des fondateurs du syndicat des cheminots à Dijon. Le 6 avril 1895, il prit la parole dans une réunion de défense du droit de grève. Il fut plusieurs fois délégué dans les congrès syndicaux.

Il fut aussi un des premiers membres du groupe d’études sociales de Dijon. Il y occupa une place assez en vue pour être élu conseiller municipal de Dijon sur la liste socialiste en 1896. Alors la compagnie PLM l’envoya à Pontarlier, mais il continua à assister aux séances du conseil chaque fois que son travail le lui permettait. Il fut ensuite nommé à Montbard, puis aux Laumes.

À sa retraite, il s’établit chez son père à Laroche-Vanneau (Côte-d’Or) et devint un actif militant socialiste de l’Auxois. Revenu à Dijon après la Première Guerre mondiale, il contribua à reconstituer la Fédération socialiste SFIO après la scission de Tours et il la représenta contre Henri Barabant, alors communiste, aux élections cantonales de mai 1922, dans le canton de Dijon-Sud. Il attaqua violemment Henri Barabant qui cependant le battit avec 1 859 voix, alors qu’il n’en recueillait, lui, que 182.

En mai 1929, il échoua aux élections municipales de Dijon alors qu’il était candidat sur la liste socialiste de Robert Jardillier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7972, notice REBOURSEAU Émile par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 29 janvier 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCE : Le Socialiste côte-d’orien, 18 février 1933.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément