DELEUZE Camille [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Secrétaire de la Fédération SFIO de Constantine (Algérie) à sa création en 1912.

Camille Deleuze
Camille Deleuze
Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, op. cit, p. 45

Déjà instituteur près de Constantine à Lacroix, en 1904, Camille Deleuze devient professeur à l’École normale d’instituteurs de Constantine. En 1911, il est élu délégué au conseil départemental de l’enseignement primaire. Il prend part le 29 décembre 1912 à la création de la Fédération socialiste du grand département de Constantine qui couvre tout l’Est algérien ; il n’y avait auparavant qu’une fédération commune aux trois départements d’Algérie. Il en reste secrétaire jusqu’en 1918. Il le redevient en 1922 après la scission communiste qui entraîne la majorité des adhérents ; il reconstitue alors la fédération SFIO qui, selon le journal très favorable Le Républicain de Constantine, recueillerait alors 500 nouvelles adhésions ; le chiffre paraît gonflé.

L’hebdomadaire de la SFIO L’Étincelle, évoque le 5 avril 1930, « le vénéré et regretté » Camille Deleuze ; il est donc décédé auparavant. Camille Deleuze est l’auteur de deux brochures : Le socialisme à la portée de tous, et Faut-il transformer le mode actuel de production  ; cette seconde brochure a été publiée à Constantine, éditeur Marlo Andino, sans date d’édition.

Les dates de fonction en Algérie indiquent qu’il ne peut être confondu avec un autre instituteur, Théophile Deleuze. Ce dernier, peut-être parent, était instituteur en Lozère (France), membre en 1904 du parti socialiste de France qui entre en 1905 par fusion dans la SFIO. Il est d’abord un des organisateurs de la SFIO en Lozère avant de partir enseigner en Algérie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article79832, notice DELEUZE Camille [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 5 novembre 2019.

Par René Gallissot

Camille Deleuze
Camille Deleuze
Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes II, op. cit, p. 45

ŒUVRE : Le Socialisme à la portée de tous et Faut-il transformer le mode actuel de production ? (brochures, la seconde éditée à Constantine).

SOURCES : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes, t..1 et 2, Paris, 1913 et 1921. —DBMOF, op. cit. t.11. — Presse locale dépouillée par L.-P. Montoy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément