DELPY Clément, Jean-Baptiste

Par Didier Bigorgne

Né le 27 mai 1859 à Suc (Ariège), mort le 16 mars 1909 à Paris (XVIIIe arr.) ; employé ; coopérateur et militant socialiste (FTSF, puis POSR) à Paris.

Clément Delpy résidait à Paris, au 86 rue Philippe-de-Girard dans le XVIIIe arrondissement en 1898. Il exerçait le métier d’employé de magasin. En 1899, il était militant du Syndicat général des garçons de magasin.

Delpy milita au groupe d’études sociales de la Chapelle affilié à la FTSF, puis rejoignit le Parti ouvrier socialiste révolutionnaire (POSR) en juillet 1897. En 1898, il fut l’un des orateurs de plusieurs meetings dreyfusards. Au congrès des organisations socialistes de Paris (salle Wagram) en 1900, il fut délégué, sous l’égide du POSR, du cercle d’études sociales de la Chapelle et Goutte-d’Or (XVIIIe arrondissement).

Clément Delpy représenta le POSR à diverses élections. Aux élections législatives de 1898, il recueillit 106 voix dans la troisième circonscription du XVIIIe arrondissement. Aux élections municipales de 1900, il obtint 46 voix dans le quartier de la Goutte-d’Or (XVIIIe arrondissement). En 1904, il fut de nouveau candidat dans le XVIIIe arrondissement, quartier de La Chapelle : il réunit 145 voix.

Delpy s’investit dans le mouvement coopératif. En 1900, il siégeait au conseil d’administration de la société coopérative « L’Abeille » de Saint-Ouen. La même année, il devint membre de la société constituée pour fonder le Palais du Travail, futur siège de la Bourse des coopératives socialistes.

À sa mort en 1909, il faisait toujours partie du Syndicat général des garçons de magasin, et il était membre du bureau de la Fédération nationale de la Libre Pensée. Il fut incinéré au cimetière du Père-Lachaise.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article79896, notice DELPY Clément, Jean-Baptiste par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 12 septembre 2016, dernière modification le 31 mai 2022.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Le Parti ouvrier, 1897 à 1904. — L’Aurore, 1898. — La Petite République, 20 octobre 1899, p. 3. — L’Humanité, 18 mars 1909, p. 4. — Compte rendu du congrès socialiste. — Michel Offerlé, Les socialistes et Paris, 1881-1900. Des communards aux conseillers municipaux, thèse de doctorat d’État en science politique, Paris 1, 1979. — Didier Bigorgne, Les allemanistes (1882-1905). Itinéraires, place et rôle dans le mouvement socialiste français, Thèse de doctorat, Université de Paris 13, 2001. — État civil de Paris. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément