DEVERNAY Gustave, Victor

Par Justinien Raymond

Né et mort à Lille (Nord), 3 janvier 1867-11 décembre 1912 ; tour à tour ouvrier et employé ; militant socialiste du Nord.

Fils d’un tourneur en fer, Devernay quitta l’école primaire à l’âge de douze ans et demi, muni du certificat d’études, pour devenir apprenti peigneron. Au contact de Jonquet qui l’avait pris comme aide aux écritures dans la manufacture où il travaillait, Devernay devint socialiste, s’inscrivit en 1883 au groupe « l’Égalité » et bientôt collabora aux journaux socialistes locaux. Redevenu ouvrier du textile et trouvant difficilement du travail, il apprit en 1891 le métier de typographe, puis, en 1896 ouvrit un cabaret, et devint enfin surveillant-chef de l’abattoir municipal. Il épousa Maria Delory, sœur du maire de Lille. Soutenu par sa femme, Devernay fut un ardent propagandiste et porta surtout son action sur le canton de Cysoing. En 1896, il fut élu pour cinq ans conseiller général de Lille. Il eut quelques difficultés avec son parti à cause de sa brutalité et de son intempérance. Il fut néanmoins délégué à tous les congrès nationaux du POF de 1896 à 1903, aux congrès de Japy, où il représentait cinq groupes (1899), et de Wagram (1900). En 1902, il fut le candidat de principe du POF à Ancenis (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article80073, notice DEVERNAY Gustave, Victor par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Comptes rendus des congrès socialistes. — Cl. Willard, Les Guesdistes, op. cit., pp. 618-619.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément