DUFRENNE Pierre, Antoine, Adonis

Par Jean Maitron

Né le 14 novembre 1872 à Esmery-Hallon (Somme), mort le 22 décembre 1930 ; instituteur puis inspecteur de l’enseignement primaire ; un de ceux qui lancèrent en 1905 « le Manifeste des Instituteurs syndicalistes ».

Il était le fils d’un manouvrier, Pierre, François Dufrenne, et d’une ouvrière, Héloïse, Pamela Hedbaux.

Pierre Dufrenne fut élève de l’École normale d’instituteurs de la Seine. Il fut élu conseiller départemental en 1905, et participa, en août de cette même année, au congrès de Lille de la fédération des Amicales. Il fut, avec Louis Roussel, un de ceux qui lancèrent en 1905 « le Manifeste des Instituteurs syndicalistes ». C’était « un jeune ardent, éloquent orateur, d’intelligence subtile et cultivée ». Il collabora à la Revue de l’Enseignement primaire.

Devenu inspecteur de l’enseignement primaire, il fut nommé à La Châtre (Indre) en avril 1906, puis à Paris, où il épousa à la mairie du XIIIe arrondissement, le 3 septembre 1907, Alexandra Bourson, sans profession.

Il fonda, en 1920, la Revue de l’École nationaliste et il adhéra, en 1928, au Cercle Fustel de Coulanges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article80315, notice DUFRENNE Pierre, Antoine, Adonis par Jean Maitron, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 octobre 2020.

Par Jean Maitron

SOURCES : Bernard, Bouët, Dommanget, Serret, Le Syndicalisme dans l’enseignement, op. cit. — Renseignements communiqués par P. Gerbod.— Etat civil de la Somme et de Paris.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément