GEORGEL Georges

Par Justinien Raymond

Né le 11 décembre 1874 à Bruyères (Vosges), mort à Poitiers le 12 mai 1912 à Poitiers (Vienne) ; militant socialiste de Poitiers.

Georges Georgel
Georges Georgel
Hubert-Rouger, op. cit., p. 94.

D’origine aisée, Georgel fit de brillantes études et, docteur en Droit, devint avocat à la cour d’appel de Poitiers. Il donna son adhésion au Cercle d’études sociales de la ville, d’obédience possibiliste jusqu’à la veille de l’unité et, avec ce groupe, entra dans la SFIO en 1905.

Orateur à l’éloquence persuasive, bon journaliste, il contribua efficacement à la diffusion de l’idée socialiste à Poitiers et dans le département.

Au premier congrès général des organisations socialistes françaises à Paris, salle Japy (décembre 1899), il représenta son groupe socialiste de Poitiers et le syndicat des ouvriers agricoles de Châtellerault, adhérant, lui aussi, à la FTSF.

En 1900, il succéda à Georges Limousin comme secrétaire de la fédération socialiste de la Vienne, fonction qu’il exerça avant et après l’unité, jusqu’en 1910. Il assista au congrès d’unité à Paris (avril 1905) et il représenta sa fédération aux congrès nationaux du Parti socialiste à Limoges (1906), Nancy (1907) et à Saint-Étienne (1909). Franc-Maçon, Georgel appartenait à la Loge de sa ville « l’Avant-Garde du Poitou ». Il fut l’avocat-conseil de la Bourse du Travail — Voir Georges Limousin

À plusieurs reprises, il fut le candidat du parti socialiste dans les consultations électorales. En 1900, il prit la tête d’une liste socialiste aux élections municipales de Poitiers, rassembla plus de 4 000 voix et fut personnellement élu avec un de ses camarades. Succès personnel dans un milieu réfractaire au socialisme, obtenu de justesse et qui fut sans lendemain ; Georgel fut battu en 1904 et en 1908. Aux élections législatives de 1902, il rassembla 2 962 électeurs dans la 1re circonscription de Poitiers. Candidat au conseil général dans le canton de Lencloître en 1907, il obtint 531 voix.

À sa mort, Georgel laissa sa fortune à la fédération socialiste et à la Loge maçonnique de Poitiers.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article80791, notice GEORGEL Georges par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 18 avril 2019.

Par Justinien Raymond

Georges Georgel
Georges Georgel
Hubert-Rouger, op. cit., p. 94.

ŒUVRE : Georgel a collaboré à tous les organes socialistes locaux ou régionaux utilisés ou créés par les socialistes de la Vienne : L’Éclaireur de la Vienne (1890-1899), L’Éclaireur (1899-1905), L’Avant-Garde (1902-1903) dont il fut l’administrateur, Le Socialiste de l’Ouest (1905-1906), Le Populaire de l’Ouest, L’Écho des Travailleurs de la Vienne (1906-1910), Le Socialiste de la Vienne (de décembre 1910 à sa mort).

SOURCES : Arch. Dép. Vienne, série M 4. — Journaux cités. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes III, op. cit., pp. 94 à 102, passim.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément