LOUISY Valentine, Louise [née GIRETTE]

Par Jean-Jacques Doré

Née le 23 septembre 1887 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), morte le 25 février 1966 à Nantes (Loire-Atlantique) ; ouvrière de la manufacture des tabacs du Havre ; trésorière adjointe du syndicat CGT des Tabacs du Havre de 1919 à 1921.

Fille d’un voilier, Valentine Girette avait épousé Pierre Louisy au Havre le 29 avril 1909. militante du syndicat CGT des Tabacs du Havre dirigé par Albert Alienne, elle fut déléguée au congrès national annuel de la Fédération nationale des ouvriers et ouvrières des manufactures des Tabacs en 1911 (19-24 juin), puis en 1913 (23-27 juin).

Le syndicat des Tabacs fut réactivé en 1917 et Valentine Louisy fut élu trésorière adjointe en janvier 1919. Elle était entourée de Félix Goulier (secrétaire), Jules Talbot (secrétaire adjoint) et Eugénie Forest (trésorière). En juin 1920, le bureau, réélu en janvier, fut contraint de démissionner lorsque les minoritaires conduits par Nelson Patureau prirent le contrôle de l’organisation. Elle choisit pourtant de les rejoindre et fut réélue trésorière adjointe.

En mars 1923, Patureau et une trentaine de militants firent sécession et rejoignirent la CGTU. Le 22 mai 1924, Valentine Louisy restée fidèle à la CGT, fut élue secrétaire adjointe du bureau qui comprenait Charles Gally (secrétaire) Renée Daucher (2e secrétaire adjointe), Marie Hérache (trésorière) et Célestin Boschel (trésorier adjoint). Le syndicat comptait alors environ 600 adhérents.

Réélue secrétaire adjointe le 18 juillet 1925, elle ne sollicita plus de responsabilités syndicales après mai 1926.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article80916, notice LOUISY Valentine, Louise [née GIRETTE] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 27 janvier 2021, dernière modification le 27 janvier 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép Seine-Maritime 10 MP 1406 Bureaux syndicaux 1920, 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, État civil. — Comptes rendus de congrès. — Arch. Jacques Faure, ancien secrétaire général de la Fédération FO des Tabacs et Allumettes, reversées au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains par sa fille Claudie Faure en mars 2020. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément