GODARD >

Trésorier de l’Union des syndicats de la Seine, Godard partit, vers le mois d’avril 1909, avec près de deux mille francs prélevés sur la caisse. Il se serait rendu chez son beau-père, en Maine-et-Loire. Sur proposition de Bled, il fut exclu de la CGT. Godard appartenait vraisemblablement à la chambre syndicale des Employés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article80947, notice GODARD >, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCE : Arch. Nat. F7/13 616, rapports des 15 et 18 juin 1909.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément