RIEHL Edmond

Né le 2 juillet 1899 ; cheminot ; syndicaliste chrétien du Bas-Rhin.

Les parents d’Edmond Riehl habitant Strasbourg (Bas-Rhin) où son père était contrôleur des impôts, il suivit les cours au gymnase d’Offenburg, après avoir fréquenté les écoles de son quartier. Mobilisé en 1917, il fut soldat en Champagne puis libéré vers Noël 1918.
En mars 1919, il entra au réseau des chemins de fer A. L. comme stagiaire du service de la comptabilité générale et adhéra en 1922-1923 au syndicat indépendant après avoir assisté à une réunion de ce syndicat. Il en devint rapidement secrétaire général en remplacement d’Alphonse Kieffer. Connu de Michel Walter et du chanoine Muller, il fut amené à poser sa candidature au premier tour des élections municipales de 1925, le 3 mai. Edmond Riehl figura avec Henri Meck* sur la liste commune présentée par l’Union populaire républicaine (UPR), le Parti républicain démocratique et le Parti démocratique et social. Au second tour, la SFIO et le parti radical formèrent un cartel et emportèrent tous les sièges. Il accompagna le président de l’Union, François Schlaudecker, au congrès de la Fédération des syndicats chrétiens des chemins de fer et tramways, qui se tint à Cologne les 20 et 21 octobre 1926 en qualité de secrétaire général de l’Union des cheminots indépendants d’Alsace et de Lorraine.
À partir de 1929, Edmond Riehl s’intéressa moins aux activités syndicales tout en restant affilié jusqu’en 1939. Il s’occupait à la même époque de la fanfare des cheminots dont il fut le président, dès 1925, Edmond Riehl était chef de groupe dans le réseau AL puis contrôleur principal dès 1929. Replié à Paris en 1939, il y termina sa carrière le 1er août 1963. Il était alors inspecteur divisionnaire auprès de la SNCF. Il participa en 1944 à la création du service social du réseau Est. Il se retira à Strasbourg lors de son départ à la retraite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8099, notice RIEHL Edmond, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 mars 2012.

SOURCES : 1919-1929. Festschrift herausgegeben vom Unabhängiggen Eisenbahnerverband von Elsass-Lothringen, 36 p. — Le Nouvel Alsacien, 5 octobre 1969.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément