RIPOLL Vincent [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 3 août 1886 à Bône [Annaba] (Algérie) ; employé de la Cie Bône-Guelma ; syndicaliste CGT puis CGTU des cheminots ; élu du PCA au conseil municipal de Bône..

Vincent Ripoll était le fils de Joseph, boiseur, et de Fortunée Avallone, sans profession.

Visiteur à la Compagnie des chemins de fer Bône-Guelma, il devient en mai 1921, avant la scission de la CGTU, membre de la commission exécutive de l’Union régionale CGT d’Algérie des syndicats de cheminots.

En 1932, la police le donne comme membre du comité du rayon communiste de Bône. En 1934, Vincent Rippoll est secrétaire du syndicat CGTU des cheminots à Bône. Membre du PCA (Parti communiste algérien), il est élu conseiller municipal en 1945 et battu aux élections de 1947 ; il était alors retraité des Chemins de fer d’Algérie.

Il s’était dans sa ville natale, successivement le 21 janvier 1911 avec Denise dite Céline Canesani puis, le 11 juillet 1925 avec Amélie Gribé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8134, notice RIPOLL Vincent [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 7 janvier 2014, dernière modification le 17 février 2014.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat., Paris, F7 13 130 et presse locale dépouillée par L-P. Montoy. — Arch. Nat. Outre-mer, ALG, Etat civil (Notes de Louis Botella).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément