HEURTIER Antoine

Par Yves Lequin

Né le 17 février 1847 à Saint-Étienne (Loire), mort en 1922 ; ouvrier armurier et mineur ; syndicaliste de la Loire.

Antoine Heurtier était, en 1888, le président du syndicat des mécaniciens extracteurs de houille du bassin de la Loire. Comme tel, il fut l’inspirateur d’une campagne de revendications qui, en 1888 et 1889, atteignit notamment la compagnie des houillères de Saint-Étienne et la compagnie des mines de Roche-la-Molière ; en avril 1890, il présenta à l’ensemble du syndicalisme minier les revendications propres à une catégorie de techniciens qui passaient pour privilégiés, se sentaient tels, et avaient eu jusque-là tendance à faire bande à part ; jusqu’en 1893, Heurtier fut leur leader incontesté.

En même temps, il militait au Parti ouvrier stéphanois qui l’avait présenté, en vain, aux élections municipales de 1884 ; après 1893, il s’éloigna de celui-ci pour évoluer vers la droite et, sur le plan professionnel, il quitta la mine pour entrer à la Manufacture nationale d’armes. Il se présenta comme radical aux municipales de 1896, fut à nouveau battu ; mais il eut sa revanche en février 1898 : un scrutin partiel dans la section de Montaud le fit entrer au conseil municipal de Saint-Étienne sur une liste de concentration socialiste. Après lui, l’organisation des machinistes s’était à peu près totalement intégrée à l’ensemble du syndicalisme minier.

Il était l’un des fondateurs de l’Union des travailleurs, coopérative de consommation, dont le comptable, Auguste Plantevin, futur maire socialiste de la ville (1906-1908), signa l’acte de naissance d’Anna en qualité de témoin. Il avait quatre filles, Élisabeth (1885-1950), Marinette (1888-1954) et Jeanne (1890-1971) et Anna Heurtier (1892-1973).

Marié, il s’était remarié avec une tailleuse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article81504, notice HEURTIER Antoine par Yves Lequin, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 21 mai 2010.

Par Yves Lequin

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 10 M 118. — Note de Jean-Michel Steiner.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable