ROBARD Camille, Francis

Par Maurice Moissonnier

Né le 8 août 1921 à Bourgneuf-en-Retz (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; cheminot ; militant syndicaliste ; militant communiste ; résistant.

Fils de cultivateurs, Camille Robard adhéra en 1937 à l’Union de la Jeunesse agricole de France (UJAF) puis, en 1938, à la Jeunesse communiste. Il fut arrêté à l’issue d’une manifestation contre les accords de Munich.
Engagé au début de la Seconde Guerre mondiale, Camille Robard fut fait prisonnier en juin 1940. En novembre 1942, il parvint à s’évader. Alors qu’il séjournait en Saône-et-Loire, il prit contact en 1943 avec le Parti communiste clandestin. En mars de cette année-là, il rejoignit les Francs-tireurs et partisans et combattit dans un maquis près de Briançon (Hautes-Alpes). Après la Libération, en 1945, il entra à la SNCF où il devint secrétaire du syndicat des cheminots CGT de Lyon. En 1950, il fut élu secrétaire de la section communiste de Gerland, quartier sud de Lyon.
En 1952, alors secrétaire de la section de Gerland (Lyon), Camille Robard entra au comité fédéral et au bureau fédéral du PC du Rhône. Il devint alors trésorier fédéral permanent. À compter de 1959, il devint secrétaire fédéral en charge de la propagande et le demeura jusqu’en 1966, année où il rejoignit de nouveau le bureau fédéral. Permanent depuis 1961, il avait suivi une école de quatre mois en 1962. Il était aussi membre de la section rhodannienne de l’Amicale des Vétérans du PC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8151, notice ROBARD Camille, Francis par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 août 2015.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. comité central du PCF. — Témoignage du militant. — Notes de Julien Lucchini.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément