IBELS Henri, Gabriel

Par Jean Maitron, complété par Rolf Dupuy et Julien Chuzeville

Né le 30 novembre 1867 à Paris, mort le 31 janvier 1936 à Paris (Ve arr.) ; dessinateur ; sympathisant libertaire ; dreyfusard ; socialiste.

Lithographe et caricaturiste, H.-G. Ibels, abonné au Père Peinard d’Émile Pouget auquel il collabora, terminait, le 1er juillet 1893, une lettre à Jean Grave par ces mots : « À vous et à l’Anarchie ».

Il collabora également à La Revue anarchiste (1893) fondée par son frère André Ibels et Charles Chatel, à l’Almanach de la Question sociale (de Paul Argyriadès), à La Revue Blanche, au numéro de La Plume sur l’anarchie, à L’Assiette au beurre, et fut le fondateur en février 1898 du Sifflet pour défendre Alfred Dreyfus.
Il fut également l’illustrateur de nombreux programmes du Théâtre libre et du roman d’Octave Mirbeau Sébastien Roch (réédition de 1906).

En 1906, Ibels était militant du Parti socialiste SFIO à Poissy (Seine-et-Oise). « Le camarade H.-G. Ibels, le dessinateur bien connu » était secrétaire de sa section quand il fut élu en août 1906 conseiller municipal à l’occasion d’une élection partielle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article81593, notice IBELS Henri, Gabriel par Jean Maitron, complété par Rolf Dupuy et Julien Chuzeville, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 23 novembre 2022.

Par Jean Maitron, complété par Rolf Dupuy et Julien Chuzeville

SOURCES : Archives Jean Grave, IFHS. — Larousse du XXe siècle. — Curinier, Dictionnaire des contemporains. — René Bianco, Un siècle de presse…Le Socialiste, 1er septembre 1906. — L’Humanité, 1er septembre 1906. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément